AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Raccord et dèsaccord

Aller en bas 
AuteurMessage
tasse
Raie menteuse
avatar

Messages : 301
Date d'inscription : 24/10/2010
Age : 34
Localisation : mtrl

MessageSujet: Raccord et dèsaccord   Ven 19 Nov - 6:34

Plumy m’a proposé d’ouvrir un thread sur la notion de raccord en BD, parce qu’on en avait déjà un peu parler à propos de la bd d’Elei.
J’ouvre le sujet avec quelques trucs, mais loin de moi l’idée d’être exhaustif ou de donner un cours surtout que pour être honnête, les profs que j’ai eus ne nous ont jamais appris les choses façon cours magistral, toujours sur le tas sans définir des mots (ce qui est vraiment pas plus mal, mais c’est un autre débat).
Bref, je vais essayer d’en parler du mieux que je peux, sans m’égarer dans tout ce à quoi ça peut se lier.
Et je compte sur vous pour compléter et corriger !

Le raccord est super important en bd, encore plus qu’au cinéma où il est un peu différent.
C’est donc un lien fort entre deux cases qui a un tas de rôle à jouer.
Il doit faciliter l’ellipse, en s’assurant qu’elle n’est pas trop importante (l’ellipse, c’est tout un débat !) et donc faciliter la lecture, en la rendant plus fluide, que le lecteur ne se demande jamais où il est, où est quoi, qu’il ne soit jamais perdu dans des questions qui le font sortir du récit.
Ce qui est très délicat quand on réalise ses planches, c’est justement de surveiller cela, et là, avoir quelqu’un d’aguéri pour la lecture, c’est un plus, parce qu’evidemment, en étant plonger dans votre histoire, dur dur (à tous les niveaux, dessin, scénar, on en a tous fait la malheureuse expérience).

Donc le raccord sert d’abord au bon déroulement de la lecture, mais c’est aussi un bon outil pour s’exprimer.
D’abord graphiquement, il permet au lecteur de se créer un espace mental bien défini en un clin d’œil, et justement, il vous sert aussi à rendre vos espaces crédibles, comme un véritable espace (ce qui rejoint l’idée de caméra qu’évoquait Jackpot), et pas un décor de sitcom avec des trous.
Il peut aussi servir à exprimer des choses, à en révéler, en zoomant sur un détail, par exemple.
Par la couleur, avec un personnage rouge disons, ça peut devenir un ‘où est Chalie ‘ simple et diriger l’œil du lecteur au sein même de la case, et non plus juste entre les cases. Là où au cinéma, le mouvement attire l’œil, en bd, le raccord par la couleur peut jouer un rôle similaire. C’est dans le même but d’immersion pour le lecteur, il ne doit pas passer ne serait-ce qu’une seconde à se demander ce qu’il doit lire dans votre case. La couleur peut servir, mais aussi une forme atypique/ un motif.
Il peut aussi exister par le texte, où le sens raisonne avec l’image, et là, c’est source de beaucoup de choses, des plus subtiles et intéressantes aux plus lourdes, faut faire gaffe !

En tout cas, c’est bien une technique nécessaire, mais c’est comme toutes les techniques de narration, il faut en profiter pour servir le propos, que tout participe à votre narration, parce que comme toujours, toutes les histoires ou presque ont été racontées, c’est le point de vue qui donne tout l’interêt !

Et puis une remarque me vient. Je sais que beaucoup ici lisent en majorité du manga (même si tout le monde a été jeter un œil à côté, c’est cool !), et souvent, le raccord est bien moins présent. C’est parfois génant, parfois pas. Le rythme de production empêche surement de faire attention à tout ça, et ça tient aussi d’une vision différente de la narration, je pense. Mais finalement, j’ai aussi tendance à peu aimer les classiques franco-belges pour la raison inverse. Le raccord y est fort mais presque trop présent, un peu froid. Avis perso tout ça ! Jvous laisse en débattre.


Bref, j’ai beaucoup parlé, je sais pas si c’était clair, mais on peut finir avec l’exemple que me soumettait Plum : l’ouverture de ‘Killing joke’, d’Alan Moore et Brian Bolland.




Là, difficile de faire mieux.
Même la page de garde amorce une série de raccords.
La pluie, puis la lumière des phares, et le pilier du portail de l’asile qui passe le relais au portail lui-même avec deux personnages dans le fond, etc.
Dès qu’il sort de la Batmobile, Batman est dans toutes les cases.
Le passage du portail ou l’entrée dans la cellule sont aussi un exemple de rapport par la forme, dans les deux cas, on passe, avec Batman, de face à de dos quasi sans changement.
Vous voyez bien le truc, je pense.

Et pour le coup, ces raccords vraiment très marqués pourraient rendre la scène très lourde en tant que telle, mais dans le cadre de l’histoire, et de la suite, cette façon de faire permet de poser une ambiance, une lourdeur justement tout à fait à propos.
Encore une fois, tout ça tient du choix. Après tout, qu’est-ce qui nous empêche de zapper cette arrivée et commencer differemment sur les cartes ? Un choix !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monsieur-tasse.tumblr.com/
Pich
Alevin furtif
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 09/11/2010
Age : 32
Localisation : Brest

MessageSujet: Re: Raccord et dèsaccord   Sam 20 Nov - 8:40

Super intéressant! Je ne risque pas d'apporter beaucoup à ce topic vu que je viens de découvrir tout ça, mais merci ^^
Et l'exemple est bien exagéré (bon ça a un but comme tu l'as dit), donc super parlant, ça aide à bien comprendre la notion.
Je vais essayer de chercher cette histoire de raccord dans mes BD pour voir si je peux le reconnaître quand c'est plus subtil. Oui moi j'ai essentiellement des BD franco-belges =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eleithel
Poisson chat
avatar

Messages : 475
Date d'inscription : 23/10/2010
Materiel de dessin préféré : pastels secs, aquarelle, café...

MessageSujet: Re: Raccord et dèsaccord   Lun 22 Nov - 11:36

Wah, merci beaucoup Tasse ! C'est super intéressant, et l'exemple est très bien choisi.
Pour l'instant j'ai encore un peu de mal à mettre en pratique, mais au moins je pense avoir bien compris le principe ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eleithel.over-blog.com/
Edward
Shonen Bat
avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 20/10/2010
Age : 36
Localisation : dans la guimauve
Materiel de dessin préféré : feutre noir

MessageSujet: Re: Raccord et dèsaccord   Lun 22 Nov - 12:42

intéressant... car je m'aperçois du coup que j'avais à peu près conscience de cette notion de raccord et donc que je m'employais à le faire, mais involontairement, sans réelle attention. Je vais donc être attentif à ça désormais car c'est une ficelle des plus importante dans la narration.

Et pourtant, j'ai toujours été plus que conscient des raccords en cinéma. Pour les adeptes, j'ai toujours trouvé que Jurassic Park était un magnifique utilisateur des raccords. Pas une scène n'arrive sans être annoncée d'une façon ou d'une autre par la précédente. Ca m'avait déjà marqué à l'époque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://r.edward.free.fr/
tasse
Raie menteuse
avatar

Messages : 301
Date d'inscription : 24/10/2010
Age : 34
Localisation : mtrl

MessageSujet: Re: Raccord et dèsaccord   Lun 22 Nov - 12:56

Ah bah c'est cool si ça peut servir. Ca m'a permis de faire un petit point aussi.

@ed: et le faux raccord au ciné, c'est rigolo quand ça arrive (et ça arrive assez souvent en fait).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monsieur-tasse.tumblr.com/
Edward
Shonen Bat
avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 20/10/2010
Age : 36
Localisation : dans la guimauve
Materiel de dessin préféré : feutre noir

MessageSujet: Re: Raccord et dèsaccord   Lun 22 Nov - 13:34

ah oui, ça c'était un de mes jeux préférés : chercher les erreurs de raccord ! XD Et dans les films des années 90, y'avait de quoi faire^^" En haut du podium : les cigarettes ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://r.edward.free.fr/
Plumy
Otaking
Otaking
avatar

Messages : 1364
Date d'inscription : 05/10/2010
Localisation : Endsville
Materiel de dessin préféré : Encres et aquarelle.

MessageSujet: Re: Raccord et dèsaccord   Lun 22 Nov - 22:42

[HS] Dans le genre y'a une scène mythique de la ptite maison dans la prairie ou Laura parle à son père, et ses tresses changent de position à chaque plan, un coup une devant, un coup les 2 derrières, puis les 2 devants ... [/HS]

Merci beaucoup pour ce post ou je n'ai pas grand chose à ajouter - pour le moment ? - mon cher Tasse .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://about.me/little_yokai
theshakermaker
7h dans le futur Doc' !
avatar

Messages : 179
Date d'inscription : 23/10/2010
Age : 29
Localisation : Japon
Materiel de dessin préféré : Paint tool Sai, markers

MessageSujet: Re: Raccord et dèsaccord   Mer 24 Nov - 13:58

J'ai enfin pris le temps de lire ça! C'était bien intéressant, monsieur tasse, donc merci beaucoup!


J'aime beaucoup l'exemple choisit dans tous les cas. (Il me semble avoir commencé à le lire mais non fini, oh~)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theshakermaker.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Raccord et dèsaccord   

Revenir en haut Aller en bas
 
Raccord et dèsaccord
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'aquarium :: Bande dessinée :: Discussions sur les techniques de BD-
Sauter vers: