AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Anxiolitique pour artiste maudit, thérapie pour ne pas trop se déprecier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sputnik
Espadon voilé
avatar

Messages : 446
Date d'inscription : 23/10/2010
Localisation : Mars
Materiel de dessin préféré : Col erase, rotring, feutres à eau, photoshop

MessageSujet: Anxiolitique pour artiste maudit, thérapie pour ne pas trop se déprecier   Mer 2 Nov - 9:46

Au cours de sa vie, le jeune dessineux se voit un jour confronté par sa propre médiocrité qui le fera basculer de l'état de jeune dessineux plein de naïveté au stade d'artiste maudit torturé dans son âme noire et mélancolique en proie à ses démons intérieurs tout ça tout ça.

Par médiocrité, je n'entends évidement pas une médiocrité objective, mais la terrible dépréciation subjective qui se concentre sur les défauts en occultant toutes les qualités.

Pour l'extérieur, il n'y a rien de plus énervant que de voir son pote talentueux passer son temps à dire "je fais que d'la meeeeeeeerde !" et qui répond "NAN TU MENS !" si jamais on a le malheur de lui dire "mais non, regarde, c'est très bien ça !" et qui quelques temps plus tard aura retrouvé son mojo et fera soupirer d'exaspération tout son entourage.

Je pense qu'ici beaucoup se reconnaitront, reconnaitront leur voisin ou tout simplement l'auteur de ce topic qui tient une grosse couche de "je-suis-une-merde-chut-tais-toi-je-veux-mouriiiiiir".






Mais d'où vient ce cycle bipolaire du dessin ?

Ce cycle n'est évidement pas une condition nécessaire pour faire de tout dessinateur un "vrai" artiste, mais il est pour beaucoup un moteur malheureusement assez récurent.

C'est ce que je définis par "l'oeil progresse plus vite que la main". On en revient toujours à la même problématique de digestion de ce qui nous entoure : l'oeil et l'esprit comprends plus vite que la main n'arrive à intégrer ce que le premier voit et que le second apprend. C'est pour ça aussi qu'une période de "tout ce que je fais c'est de la meeeeeerde" et d'impression de régression précède souvent un level up. Cette impression de régression vient donc du fait que notre niveau d’exigence level up avant celui de notre niveau en dessin, parfois avec une latence assez importante, légèrement aggravé par un état d'esprit peu approprié à la création. C'est le grand cycle du dessin !






Des astuces pour minimiser ce sentiment de nullité

Il me parait évident qu'il n'existe pas de solution miracle pour arrêter de se déprécier (ou alors je la veux bien...). Cependant, il y a des astuces à la con qui peuvent enrailler certains schémas dépréciateurs auxquels je suis une grande habituée :

- S'échauffer
Ca peut faire lever un sourcil au premier abord mais ça m'a percuté l'autre jour en cours de modèle vivant. Dans ce cours, on commence toujours par des pauses rapides d'une minute pour s'échauffer un peu la main avant d'attaquer les choses sérieuses. Ben ouais ! On ne peut pas courir un marathon à froid, au saut du lit après son petit café et sa tartine beurrée ! En dessin c'est la même chose, si on veut attaquer des trucs complexes, c'est pas mal de s'échauffer un peu, soit en gribouillant avant des trucs sans se soucier de la qualité, soit en commençant les éléments facile de son travail en cours.

Personnellement quand je bosse sur une BD, je commence par bosser sur une planche moyenne, puis les planches difficiles avant de terminer sur des planches faciles au cours de la journée, histoire de plancher sur les plus complexes au moment où je suis le plus efficace.

- Faire une pause
Parfois, on a juste besoin de faire une pause. Ca peut être une pause de 30 minutes au cours de la journée histoire de s'aérer et prendre du recul quand on trouve qu'on n'arrive plus à rien ou bien se prendre plusieurs jours sans toucher à un crayon histoire de penser à autre chose, bouquiner, regarder le boulot des autres, etc. Prendre le temps de retrouver de l'inspiration. Parfois, se sentir nul vient du fait qu'on n'est plus trop inspiré, et c'est bien normal de parfois être en panne ! Si on était full capacity tout le temps, ça serait épuisant intellectuellement parlant.
J'ajouterais aussi que les soucis extérieurs peuvent être un frein à la création. Ca dépend des gens aussi, certaines personnes peuvent utiliser leur souffrance comme source d'inspiration et l'art comme une libération et d'autres personnes (comme moi) se voient plutôt polluée par les soucis et ne trouve de l'énergie pour créer qu'une fois les problèmes extérieurs réglés. Dans ce cas là, faire une pause niveau dessin est vraiment un soulagement, ça fait toujours un soucis en moins à régler !

- Regarder ce qu'on sait faire
Il est à mes yeux impossible de réellement régresser. Au pire, être moins à l'aise en raison du manque d'habitude, si par exemple vous dessiniez 24h/24 le même personnage puis passiez 2 ans sans le dessiner, le refaire demandera un petit peu d'entrainement histoire de le récupérer. Au même titre, si vous ne dessinez pas pendant un très long
moment (genre, plusieurs mois voir plusieurs années), il est possible que vous soyez un peu rouillé. Mais c'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas !
De ce fait, essayez de mettre de côté les trucs qui vous horripile dans votre dessin ou votre style, pour regarder ce que vous avez réussit à améliorer avec le temps. Ce n'est pas forcément la technique, mais peut être arrivez vous à faire des personnages solides avec un bon charadesign ou bien à être juste au niveau des expressions. Que vos décors ont gagné en qualité. Ou simplement, se rendre compte qu'au niveau narration, vous êtes carrément plus à l'aise ! Ce n'est pas rien ça !
Aussi, évitez absolument les pensées du type "oui mais je ne progresse pas assez vite". On ne peut pas aller plus vite que la musique, voyez plutôt ça comme une course d'endurance : à aller trop vite on s’essouffle plus tôt ! En plus, tout le monde ne progresse pas au même rythme ni au prix des même efforts. C'est injuste de voir des ptits jeunes de 18 ans dessiner comme des dieux, mais ça ne signifie pas que vous êtes une merde ! C'est juste que les forces et les faiblesses ne se répartissent pas de la même manière pour tout le monde. Progresser à son rythme, lentement mais sûrement, c'est le plus important !

- Regarder le travail des autres
Ca permet de multiplier les influences, de se nourrir, voir ce qui nous plaît et ce qui ne nous plaît pas chez les autres. Toujours, on revient au point essentiel qu'il faut sans cesse regarder autour de soit pour avoir de la matière pour créer, au même titre qu'on se nourrit pour faire fonctionner son corps ! Pour fonctionner, le cerveau a besoin de nourritures terrestre et intellectuelle.Au même titre, regarder le travail des autres dans le temps permet de constater que eux aussi ont débuté et qu'ils faisaient des trucs pourris avant donc y'a de l'espoir ! Pas de raison que seuls les autres arrivent à progresser.
Bonus point : regardez les galeries de gens dont vous n'aimez pas le travail permet de faire lustrer l'égo façon "ha ha, tu fais d'la merde, je suis plus fort que toi, HA !" ça marche encore plus quand on bitch à deux. C'est vil, mais ça fait du bien parfois

- Ne PAS regarder le travail des autres !
Si regarder ce que font certaines personnes vous déprime et vous enfonce dans votre dépréciation, fermer tout de suite votre browser ou bien reportez vous au point précédant pour aller regarder des galeries moches de quadragénaires qui font des peintures de Snape à poil avec une panthère ou des monomaniaques du kitsh façon mauvais romain porno gay. Personnellement, ça marche.

Marche aussi les blogs BD pourris.






Des petits trucs pour pallier ses lacunes

Constater ses lacunes est difficile pour l'égo, soyons honnêtes. On espère toujours être un gros tueur du premier coup ! Reconnaître ses lacunes est douloureux et semble souvent insurmontable, ce qui est drôlement anxiogène pour l'artiste maudit.

- Revenir aux sources
Parfois l'impression de nullité vient du fait qu'on arrive à un stade où on a besoin de consolider sa technique. Se faire des petites sessions de dessin d'observation peuvent servir à ça. Que ce soit recopier des photos ou bien aller dessiner au musée, ça permet d'affiner son oeil et sa main en même temps, sans se soucier de trouver des idées de quoi dessiner. Non seulement ça permet de consolider sa technique mais ça permet également de trouver un prétexte à tester de nouveaux outils ce qui m'amène au point suivant.

- Tester de nouveaux outils
Utiliser toujours les mêmes outils tend à systématiser certaines habitudes en dessin. C'est assez réducteur de dire ça, mais dans les moments où l'on se sent coincé ou nul, c'est aussi qu'on peut être lassé par ses systématiques en dessin. Du coup, changer d'outil permet aussi de tester de nouvelles choses, de simplifier ou complexifier son trait, d'avoir un terrain à explorer. De même que se donner des contraintes
permet aussi de prendre du skill comme par exemple s’interdire la gomme ou se forcer à dessiner directement au feutre, simplifier son trait en allant "droit au but", s'entrainer avec le minimum de construction, etc...

- Systématiser la photo ref
C'est tellement rabâché par tout le monde que ça devrait être devenu systématique ! Quand on n'arrive pas à faire une pose, une pers, quand "ça marche dans sa tête" mais pas sur le papier, il FAUT faire une photo ou en chercher !
Personnellement, dès que je bloque sur une pose de main ou un angle de vue un peu particulier, je prends une photo où je pose à la webcam. J'ai fais ça des dizaines de fois des photos de mes mains voir de mes pieds (oui oui !) avec ma cam ! Dès que c'est un peu dur, plutôt que de creuser mon papier je fais ça. Personne n'est un surhomme, on ne peut pas tout sortir de notre nombril. Ce qui semble précis dans la tête est en réalité souvent très flou, c'est pour ça qu'on n'arrive pas sur le papier. C'est à ce moment là qu'on a besoin d'un coup de pouce visuel.
Utiliser de la photo ref dès qu'on bloqueu permet aussi, et surtout, de pouvoir consolider sa technique, avoir un meilleur rendu, un plus joli dessin et donc se sentir mieux avec son égo !






Voilà, c'est à peu près tout ce à quoi je pense. Je voulais aussi rajouter un paragraphe sur le fait de se diversifier, explorer de nouvelles choses ou de nouveaux styles mais en période de lose, c'est pas toujours génial de se lancer dans de nouveaux trucs et ça mériterait surtout un topic à lui tout seul !

Je pense qu'appliquer ce genre de choses, pas forcément exactement comme ici présentée mais adaptée à votre manière de fonctionner, peuvent aider à s'extirper des cycles dépréciateurs dans lequel on peut rester trop longtemps, même si je doute que cela puisse les prévenir.

Et comme d'hab, n'hésitez pas à faire péter vos méthodes pour rebondir des coups de mou !


Dernière édition par Sputnik le Dim 6 Nov - 1:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plasmacake.com
tasse
Raie menteuse
avatar

Messages : 301
Date d'inscription : 24/10/2010
Age : 33
Localisation : mtrl

MessageSujet: Re: Anxiolitique pour artiste maudit, thérapie pour ne pas trop se déprecier   Mer 2 Nov - 11:29

Chouette post!
Je crois que tu as bien fait le tour.

Un moment, j'ai ptet pensé au fanart qui parfois détend, parce qu'on peut s'amuser avec un perso qu'on aime, mixer les styles, le traitement, changer d'univers et c'est aussi une contrainte. Mais ça marche pas avec tout le monde non plus.

Sinan, j'ai aussi envie d'ajouter un fameux lien ultime, qui peut faire du bien si on s'imagine:
- ne pas savoir dessiner
- ne pas faire assez de décor
- être une quiche à photoshop
- créer des histoires qui n'ont ni propos ni profondeur
- être nul en narration
- ne jamais être édité.

http://ks304050.kimsufi.com/~mimi/


(le Snape que tu nous fait partager est... "délicieux")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monsieur-tasse.tumblr.com/
JackPot
Requin marteau
avatar

Messages : 511
Date d'inscription : 23/10/2010
Age : 33
Localisation : casino de Vincennes
Materiel de dessin préféré : col-erase et photoshop

MessageSujet: Re: Anxiolitique pour artiste maudit, thérapie pour ne pas trop se déprecier   Mer 2 Nov - 11:45

Ho, intéressant ce topic !
Agree Nyan song
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jackpotblogounet.blogspot.com
Edward
Shonen Bat
avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 20/10/2010
Age : 35
Localisation : dans la guimauve
Materiel de dessin préféré : feutre noir

MessageSujet: Re: Anxiolitique pour artiste maudit, thérapie pour ne pas trop se déprecier   Mer 2 Nov - 22:52

honnètement, je me demandais un peu ce que tu allais pouvoir raconter dans un post comme ça... et en fait, c'est super intéressant. C'est bien synthétiser, bien mis à plat, ça fait du bien de lire ça.
Merci pour ce post^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://r.edward.free.fr/
angeloluha
Requin marteau
avatar

Messages : 540
Date d'inscription : 28/10/2010
Age : 35
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Anxiolitique pour artiste maudit, thérapie pour ne pas trop se déprecier   Jeu 3 Nov - 0:20

Chouette topic!
C'est vrai que parfois on s'enfonce dans une sorte de déprime d'artiste.
Hélas certains points sont difficiles à appliquer . Par exemple faire une pause ce n'est pas toujours évident quand on est engagé à vivre de son art. Mais c'est une bonne solution quand on n'a pas ces obligations.



sinon tasse , il faut que je le signale : tout le monde tape toujours sur mimi, c'est scandaleux ...qu'on ne tape pas aussi sur d'autres qui méritent aussi la lapidation pour crime au bon gout.
genre:
http://lisemai.canalblog.com/ aussi moche et vulgaire en plus
http://blog.oliviaaparis.com/ note à moi même : me faire passer pour une parisienne, ça marchera peut être mieux.

pour donner 2 exemples publiés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pacotine.net
JackPot
Requin marteau
avatar

Messages : 511
Date d'inscription : 23/10/2010
Age : 33
Localisation : casino de Vincennes
Materiel de dessin préféré : col-erase et photoshop

MessageSujet: Re: Anxiolitique pour artiste maudit, thérapie pour ne pas trop se déprecier   Jeu 3 Nov - 0:30

Pacotine > Je vais vomir et je reviens Crying or Very sad
C'est quand même ahurissant ces mauvais plagiats de Pénélope qui vont jusqu'à en reprendre l'écriture... genre personne a rien vu... au secours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jackpotblogounet.blogspot.com
tasse
Raie menteuse
avatar

Messages : 301
Date d'inscription : 24/10/2010
Age : 33
Localisation : mtrl

MessageSujet: Re: Anxiolitique pour artiste maudit, thérapie pour ne pas trop se déprecier   Jeu 3 Nov - 1:25

Ho ho merci Angie. Nyan song
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monsieur-tasse.tumblr.com/
onisaka
Hardi saumon
avatar

Messages : 112
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: Anxiolitique pour artiste maudit, thérapie pour ne pas trop se déprecier   Jeu 3 Nov - 1:56

Complètement d'accord avec tout ce que tu as écrit !

Un truc pas mal aussi, c'est de voir ses propres vieux travaux et de voir à quel point on était nul (recopiage de mangas sur les feuilles à carreaux) et qu'on a quand même progressé depuis le temps hahaha (truc potable sur jolie feuille et poses inventées) !

Ou aussi retravailler ses bases, genre l'anatomie, la perspective, la couleur, je trouve que ça un peu, et on prend plaisir à apprendre des nouveaux trucs.
Ou lire des bouquins différents pour des points de vue différents sur le dessin, un peu la philosophie de l'auteur quoi, ça nous donne une nouvelle vision du dessin qu'on aurait pas pensé. Du coup, on teste de nouveaux trucs.

Je m'étrangle sur ces blogs horribles et je trouve ça étonnant que ça soit publié v_v
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onisaka.livejournal.com/
Plumy
Otaking
Otaking
avatar

Messages : 1364
Date d'inscription : 05/10/2010
Localisation : Endsville
Materiel de dessin préféré : Encres et aquarelle.

MessageSujet: Re: Anxiolitique pour artiste maudit, thérapie pour ne pas trop se déprecier   Jeu 3 Nov - 6:19

Le topic qui fait du bien

Mince angie, dans les liens que tu a donnée, "Olivia a paris" c'est bah, médiocre, mais dis camion c'est d'une laideur sans fin, et c'est édité . Faut la confronter à mistinguette, le choc des titans ! (Je préfère carrément mistinguette la en fait).

Bon sinon je suis en plein de le fameux marasme artistique donc ce topic me fait vraiment du bien, ah ah. Je tente la pause la, du coup très régulièrement je me dit "ah, j'ai envie de dessiner", puis je prend mon matos, et la je renonce et je retourne à une autre activité, ah ah ah -_-/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://about.me/little_yokai
theshakermaker
7h dans le futur Doc' !
avatar

Messages : 179
Date d'inscription : 23/10/2010
Age : 28
Localisation : Japon
Materiel de dessin préféré : Paint tool Sai, markers

MessageSujet: Re: Anxiolitique pour artiste maudit, thérapie pour ne pas trop se déprecier   Jeu 3 Nov - 22:00

Très bon topic comme toujours!

C'est une bonne idée de résumer tout cela. Même si certains peuvent paraître entendu, c'est toujours bien de se le refaire dire.

Personnellement, je me suis rendus compte que mon blocage en dessin vient surtout du fait que je n'ai pas forcément le temps dont j'ai besoin pour pouvoir dessiner pleinement et réellement progresser.

Par exemple, au Japon, j'étais plus dehors que dedans, je visitais, en gros j'en profitais.
Le dernier mois, je devais surtout préparer mon départ, il faisait trop chaud et je restais pas mal à la maison et bizarrement mon activité de dessin a monté en flèche et en un mois j'ai dessiné plus qu'en un an.

Là, j'ai repris les cours, j'ai énormément de classe, je suis en master, des dossier à faire, des concours aussi et du coup beauuuuuucoup moins de temps pour dessiner et ça s'en ressent. (Bon et Doctor Who qui bouffe tout mon temps libre...Et pas libre.)

Donc en gros, le moment de l'année n'aide pas.

En général, quand je me remet à dessiner, c'est quasiment toujours de la même façon:

blocage > frustration donc je m'occupe à autre chose (Livre, jeux vidéo, série, film, etc...) > je tombe à fond dans ledit livre, série, film, etc > je dessine des tonnes et des tonnes de fanart pour éponger mon fangirlisme > je reprend le dessin.

En gros, je suis une fana inconditionnelle du fanart. C'est souvent ce dont je m'amuse le plus parce que j'adore dessiner quelque chose que j'aime à ma façon parce que j'ai sûrement l'impression que ça finit par m'appartenir un petit peu à la fin. mais je pars en HS.

Par rapport aux études, j'ai du mal à m'y mettre parce que c'est beaucoup sur le long terme (on ne fait pas des progrès de dingue en anatomie en un cours de nu, non ça prend plusieurs cours.) et comme je dessine par cycle, c'est très difficile pour moi de suivre sur la longueur. Ensuite, j'ai un problème avec lire des livres pour étudier le dessin parce que je devrais plutôt prendre de mon temps à lire des livres sur l'histoire ou l'économie du Japon, la GRH et ces trucs "passionnants". (autrement je me sens coupable.)

Bon dans tous les cas, c'est beaucoup de blabla de ma part mais, comme toujours, tes posts sont très agrables, Kima.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theshakermaker.deviantart.com/
angeloluha
Requin marteau
avatar

Messages : 540
Date d'inscription : 28/10/2010
Age : 35
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Anxiolitique pour artiste maudit, thérapie pour ne pas trop se déprecier   Ven 4 Nov - 11:11

le pire avec ces blogs déjà très mauvais qui sont publié c'est qu'ils sont publiés tels quels.
Je veux dire avec une police moisie, limite les fautes d'orthographe pas corrigées (bon ça je suis pas sûres je n'ai pas regardé assez pour ça, ça me brûlait les yeux!) en tout cas avec des fichiers de qualité médiocre et je parle en ppp, pas du contenu en lui même, visiblement pas conçus du tout pour passer en format papier .
Normalement un album publié est passé en revue pour que ce soit propre , et là même pas.


Mais on s'éloigne du sujet initial, alors e vais raconter une petite histoire.
J'ai bien feuilleté "dis camion" en vrai ! ouais!
Et comment ça se fait ? Bah je me sentais pas bien à propos du dessin justement et je suis allée trainer ma déprime dans un magasin du coin (juste le rayon librairie d'un magasin, pas un magasin de BD , donc normalement pour grand public)
je venais d'entendre parler de ce blog , ça m'avait dégoutée et il a fallu que je tombe dessus en vrai , posé sur le haut d'une pyramide de livres!

Loupé un peu la ballade pour me changer les idées noires et le blocage en dessin >___<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pacotine.net
Solkee
Ebi-chan
avatar

Messages : 543
Date d'inscription : 05/10/2010
Materiel de dessin préféré : ctrl + z

MessageSujet: Re: Anxiolitique pour artiste maudit, thérapie pour ne pas trop se déprecier   Ven 4 Nov - 23:56

Oooh, c'est vrai que c'est le genre de truc qui fait du bien à lire de temps en temps, merci Sputnik ^3^ !

Le passage sur "regarder plus mauvais que soi" m'a fait rire parce que l'autre jour je suis tombée sur une perle, justement. J'étais en train de cherchais un titre pour une nouvelle BD ; j'en avais trouvé un qui me semblait pas trop mal, mais par sécurité je le google pour voir s'il n'y a pas déjà un manga qui s'appelle comme ça. Et là je tombe sur un truc qui m'a fait me dire : "bon ben au moins je ne ferais pas pire que ça"... je m'en suis voulue de penser ça mais quelque part ça m'a bêtement mise en confiance ^^; - et j'ai changé mon titre, parce que ça m'aurait fait mal d'être confondue avec ce truc.

L'autre chose qui me fait me sentir beaucoup mieux depuis quelques temps c'est de ne plus prendre au pied de la lettre les conseils ou les réflexions des "grands artistes" ou (auto)proclamés comme tel. Bien souvent ça donne des trucs du genre "si tu veux être un véritable artiste il faut" + liste de commandements plus ou moins bateaux dans lesquels je ne me reconnais quasiment jamais, et qui si je les prenais pour argent comptant, me feraient faire un baluchon de mon matos d'art PC inclus, me l'accrocher autour du cou et balancer le tout dans le fleuve le plus proche.

Enfin dernière chose, si on regarde ce que font les autres s'efforcer de comparer ce qui est comparable ; j'ai arrêté de me déprimer en réalisant que ok, untel pond 25 illustrations superbes par mois MAIS c'est un art student qui ne fait quasiment que ça de son temps et a une armée de profs derrière lui ; autretel est un boss en BD MAIS ça fait 20 ans qu'il est dans le métier ; machin dessine comme un dieu à 18 ans quand à cet âge même mes bonhommes bâtons étaient ratés, MAIS à l'époque je faisais des maths, du piano et je bossais pendant les vacances et on peut pas tout faire, c'est la vie.
Bref, j'essaie de lutter contre le fatalisme en me répétant qu'être moins bonne qu'eux dans le dessin ne fait pas forcément de moi quelqu'un de globalement moins compétent, parfois c'est juste une histoire de parcours. Je mettrais plus de temps qu'eux à arriver au même niveau, si j'y arrive un jour ; l'important c'est de ne pas perdre l'envie de progresser.
EDIT : tiens, le SMBC du jour est de circonstance XD :



Sinon voilà en exclusivité pour toi public du forum, mon top 3 personnel de choses qui boostent mon inspiration quel que soit mon niveau de démotivation :

- se dépayser radicalement en allant découvrir de nouvelles choses. Le must c'est de faire un voyage à l'étranger, mais ça marche aussi avec une balade en forêt, la visite d'un musée ou d'un quartier historique, ou juste se perdre un peu en ville. Ça ne fait pas forcément repartir la machine côté "main" (parfois on peut avoir toute l'inspi du monde et bloquer sur la réalisation) mais en cas de panne sèche de la muse, chez moi c'est radical.

- regarder ce que font mes camarades BDistes amateurs (vous, quoi ♥) sur le net ou sur papier. En général ça se termine par "oooh c'est chouette, moi aussi je veux faire ça" ^^ ; je constate que ça me motive toujours plus de voir des gens "proches" de moi avancer dans leurs projets, que des inconnus auxquels je m'identifie beaucoup moins.

- lire un bon manga (marche pour la BD, pas pour le reste.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laquarium.forumactif.com
Guntaabee
Jolie morue
avatar

Messages : 201
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: Anxiolitique pour artiste maudit, thérapie pour ne pas trop se déprecier   Sam 5 Nov - 8:11

C'est intéressant comme post. Il y a des points dans lesquels je me retrouve assez et qui ne font pas de mal à lire. ^^

Par contre, je suis la seule qui se sentirait plutôt déprimée en visitant les liens des blogs donnés ? ^^"
Non car j'avoue que j'aurai plutôt tendance à me dire qu’indépendamment de leur niveau artistique, ces personnes arrivent à trouver leur public et à susciter suffisamment d'intérêt pour être publiées et lues, ce dont je suis incapable (et du coup, questionnement pour savoir ce qui cloche dans ce que je fais)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guntaabee.free.fr/
JackPot
Requin marteau
avatar

Messages : 511
Date d'inscription : 23/10/2010
Age : 33
Localisation : casino de Vincennes
Materiel de dessin préféré : col-erase et photoshop

MessageSujet: Re: Anxiolitique pour artiste maudit, thérapie pour ne pas trop se déprecier   Sam 5 Nov - 9:35

Je pense que le succès de ces "publications" repose sur tout autre chose que la qualité artistique : le narcissisme du lecteur non dessineux, qui se retrouve dans ces gribouillages et peut se dire "moi aussi je pourrais être publié". Finalement c'est un peu le prolongement des phénomènes de télé-réalité : aujourd'hui, ce qui fait rêver, c'est de pouvoir devenir célèbre en étant quelqu'un de banal, dénué d'un quelconque talent ou de quoi que ce soit d'intéressant...

Il n'en reste pas moins que ce sont des insultes à la profession, et je pense que si je cherchais à être publiée, je me sentirais profondément blessée devant ces torchons édités...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jackpotblogounet.blogspot.com
Solkee
Ebi-chan
avatar

Messages : 543
Date d'inscription : 05/10/2010
Materiel de dessin préféré : ctrl + z

MessageSujet: Re: Anxiolitique pour artiste maudit, thérapie pour ne pas trop se déprecier   Sam 5 Nov - 11:03

Leur succès doit sans doute aussi pas mal au fait que l'humour de ces BD repose sur de bons clichés bien gras sur l'éternel féminin, qui rassurent et confortent les gens dans leurs idées reçues. En tout cas je constate, pour les avoir lus très superficiellement, que c'est sur cette corde là que ça se joue, "ma vie de fiiiiiiille" façon cosmopolitan, caricaturale à mort... ce sont les mêmes ressorts que ceux qui font que la presse féminine se vend si bien : le public est tout trouvé, acquis d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laquarium.forumactif.com
angeloluha
Requin marteau
avatar

Messages : 540
Date d'inscription : 28/10/2010
Age : 35
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Anxiolitique pour artiste maudit, thérapie pour ne pas trop se déprecier   Sam 5 Nov - 21:13

oui c'est l'effet de mode. Les blogs BD "girly" marchent bien, très bien .
Plus ça fait fille qui ne pense qu'à des trucs de fille plus ça marche des points en plus si la fille se la joue parisienne (la France c'est quand même Paris et le reste , surtout dans les médias)

Dans un autre domaine la chick lit marche très bien aussi en ce moment.

C'est le nouveau féminisme. On est loin de l'idée d'égalité homme-femme. Maintenant il faut des trucs de filles pour les filles.
Un bel exemple hello coton (alors oui j'y suis inscrite parce que oui si je dois passer par là pour trouver du public, ben je finis par le faire , c'est une de mes petites concessions )
hello coton ça répertorie des blogs de "talents féminins" sur la gauche on a les catégories , ça commence par Mode, je vous laisse regarder la liste complète sur le site.
Bref ce site est en lui même un de ces clichés du nouveau féminisme. Personne ne songerait à faire la même chose pour "talents masculins" et le premier qui tente ça s'expose au scandale et à la lapidation par ces petites dindes qui se croient féministes.

Bref tout ça pour dire que c'est hélas une tendance du moment. Moi ces blogs m'ont assez déprimées aussi . Je me suis demandée si je devais parler de mes chaussures, arrêter de dessiner près de 10h par jour et tenir mon crayon de la main gauche pour voir...

voir le moche dans le dessin n'aide pas toujours à se sentir mieux au final, parfois oui, mais ça dépend aussi de notre état d'humeur.
Ca nous fait vite basculer dans un sentiment morose à propos de notre société. Ce serait dommage de basculer dans une déprime plus générale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pacotine.net
Sputnik
Espadon voilé
avatar

Messages : 446
Date d'inscription : 23/10/2010
Localisation : Mars
Materiel de dessin préféré : Col erase, rotring, feutres à eau, photoshop

MessageSujet: Re: Anxiolitique pour artiste maudit, thérapie pour ne pas trop se déprecier   Sam 5 Nov - 21:55

Je suis bien d'accord sur le féminisme plus que douteux de ces "talents féminins", renvoyant les femelles à une catégorie à part entière, comme si tout le reste n'était que des trucs de mâles.

J'applaudis Jackpot pour sa remarque extrêmement pertinente sur le comparatif télé réalité et édition de ces blogs pourrax. C'est exactement ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plasmacake.com
soumakyo
Maitre de la spirale
avatar

Messages : 800
Date d'inscription : 24/10/2010
Age : 33
Localisation : Lyon
Materiel de dessin préféré : photoshop

MessageSujet: Re: Anxiolitique pour artiste maudit, thérapie pour ne pas trop se déprecier   Mar 8 Nov - 21:36

il y a un mot anglais que je vois souvent pour expliquer ce genre de succès, c'est "pandering", un mot un peu péjoratif qui signifie en gros "tout faire pour flatter et plaire à un type d'audience en particulier" (c'est pas limité aux trucs girly, hein, ca peut être les trucs nazes pour les geeks comme xkcd, etc)


Plus dans le sujet : pour ce qui est de regarder le travail des autres, je trouve que ça aide à se motiver, mais par contre il faut laisser un certain délai entre le moment ou on regarde et celui ou on dessine, sinon on tombe dans le "ah ouais c'est quand même vachement moins bien, hein" assez décourageant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naniweb.fr
eleithel
Poisson chat
avatar

Messages : 475
Date d'inscription : 23/10/2010
Materiel de dessin préféré : pastels secs, aquarelle, café...

MessageSujet: Re: Anxiolitique pour artiste maudit, thérapie pour ne pas trop se déprecier   Lun 21 Nov - 10:22

Merci pour ce post ! Ben un truc qui fait du bien aussi, justement, c'est de se dire qu'on n'est pas le seul et que finalement ça arrive à beaucoup de monde... La preuve ce post et les réactions qu'il provoque, et qui n'a pas vu un artiste qu'il admire se plaindre qu'il ne fait que de la m* ? lol. ça fait du bien de prendre un peu de recul et de se dire que non on n'est pas nul / en train de régresser, mais que c'est un artblock, et que quoiqu'on en pense cette impression de nullité est avant tout subjective.

Et puis je trouve que ça aide aussi d'essayer de comprendre ce qui a causé le blocage : surmenage/trop de pression/autres priorités entraînant le besoin d'une pause, ou au contraire le coup de l'oeil qui progresse plus vite que la main et qui donnerait plutôt besoin de s'exercer... Sachant qu'en ce qui me concerne, des fois l'oeil progresse aussi avant le cerveau (qui progresse avant la main XD), donc des fois je vois que ça cloche sans arriver à mettre le doigt dessus...
Du coup des fois ça m'a débloquée d'en parler avec d'autres dessineux ! Je me souviens d'une fois où je racoutais à Audie que je trouvais tous mes dessins plats et sans intérêt, et tous pareil malgré les efforts que je faisais pour varier, jusqu'à ce qu'on mette le doigt sur le fait que c'était un problème de compo en fait, à l'époque je ne connaissais rien de cet aspect du dessin (et je suis toujours une quiche lol mais je sais que c'est quelque chose d'important et j'essaye de m'améliorer ^^; ). Et c'est plus facile de s'attaquer à un problème technique que de se morfondre à se dire "je suis quelqu'un d'ennuyeux qui fait des dessins ennuyeux c'est tout" !

Solkee a écrit:

Enfin dernière chose, si on regarde ce que font les autres s'efforcer de comparer ce qui est comparable
; j'ai arrêté de me déprimer en réalisant que ok, untel pond 25
illustrations superbes par mois MAIS c'est un art student qui ne fait
quasiment que ça de son temps et a une armée de profs derrière lui ;
autretel est un boss en BD MAIS ça fait 20 ans qu'il est dans le métier ;
machin dessine comme un dieu à 18 ans quand à cet âge même mes
bonhommes bâtons étaient ratés, MAIS à l'époque je faisais des maths, du
piano et je bossais pendant les vacances et on peut pas tout faire,
c'est la vie.

Ah, tout pareil, dernièrement j'ai pris pas mal de recul par rapport à ça. Avoir conscience que mes semaines sont super chargées avec le boulot + diverses activités (j'ai en gros un à deux soirs par semaine maxi pour dessiner... et faire toutes les autres choses que j'ai à faire) et que donc je peux évidemment pas être aussi productive ni progresser autant que quelqu'un qui y consacre toutes ses soirées et ses week-ends, et encore moins qu'un artiste free lance qui ne fait que ça, ça aide à relativiser... Me dire que contrairement à tel étudiant en art ou tel artiste je n'ai pas à vivre de mon art et donc pas à me mettre la même pression sur la performance aussi ! XD Chacun son rythme !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eleithel.over-blog.com/
Sputnik
Espadon voilé
avatar

Messages : 446
Date d'inscription : 23/10/2010
Localisation : Mars
Materiel de dessin préféré : Col erase, rotring, feutres à eau, photoshop

MessageSujet: Re: Anxiolitique pour artiste maudit, thérapie pour ne pas trop se déprecier   Jeu 19 Juil - 4:41

Depuis quelques semaines, j'expérimente quelque chose conseillé par mon psy pour enrayer le cercle vicieux de l'auto dévalorisation. Ca n'a l'air de rien, mais ça fait un bien fou à terme !

Quand on reçoit des compliments pour un dessin ou juste un croquis à la con, juste dire merci. Sans chercher à dire "nan mais bof quoi", sans tenter de se justifier ou minimiser son mérite, juste MERCI.

Selon mon praticien, s'entendre se déprécier influe sur l'image qu'on a de nous même et a un rôle à jouer dans les shémas dépréciateurs.

Depuis que je me contente de remercier les personnes qui me félicitent sur mon travail, je ne m'entends plus leur répondre "nan mais en fait bof, c'est pas top, j'aurais pu faire mieux" et sans me conforter dans ce que je sais faire, ça m'a permis d'être un peu contente de moi !

Bref, c'est une habitude à prendre qui ne peut pas faire de mal. Et puis ça peut aussi enrayer un poil le cercle vicieux de l'auto-limitation ;p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plasmacake.com
eleithel
Poisson chat
avatar

Messages : 475
Date d'inscription : 23/10/2010
Materiel de dessin préféré : pastels secs, aquarelle, café...

MessageSujet: Re: Anxiolitique pour artiste maudit, thérapie pour ne pas trop se déprecier   Jeu 7 Mar - 23:09

Je pense que cette petite bd qui est passée sur tumblr a bien sa place ici :
http://heteroclite.tumblr.com/post/44801697437/amazinglyartisticadvice-dogwithabowtie

edit : les planches sur dA : http://stephenmccranie.deviantart.com/gallery/33259908
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eleithel.over-blog.com/
eleithel
Poisson chat
avatar

Messages : 475
Date d'inscription : 23/10/2010
Materiel de dessin préféré : pastels secs, aquarelle, café...

MessageSujet: Re: Anxiolitique pour artiste maudit, thérapie pour ne pas trop se déprecier   Lun 6 Jan - 1:00

Petites réflexions persos sur le sujet, et quelques pistes ici : http://eleithel.over-blog.com/article-blocage-artistique-quelques-pistes-121927088.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eleithel.over-blog.com/
AndarielleHime
Alevin furtif
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 25/10/2010
Age : 31
Localisation : 13
Materiel de dessin préféré : Ma tablette graphique ~ ♥

MessageSujet: Re: Anxiolitique pour artiste maudit, thérapie pour ne pas trop se déprecier   Lun 24 Mar - 7:32

Excellent topic, sur un sujet qui me touche moi aussi selon les périodes. Si j'étais tombé dessus à l'époque, peut-être que je ne me serais pas arrêter de dessiner pendant 4 ans...

Ce qui me démotive la plupart du temps, c'est les soucis de la vie, la morosité qui va avec, quand je me déprécie au boulot ça s'étend sur le reste, etc. Le manque d'inspiration aussi était un cercle vicieux qui m'enchaînait dans cet état d'esprit. J'avais envie de dessiner mais hop syndrome de la page blanche...

Mon envie de dessiner est devenu bêtement si je puis dire => en jouant à un jeu vidéo (Et après beaucoup de réflexion aussi, sur le fait que le dessin était mon exutoire mais vu que je ne pratiquait plus, au final j'étais toujours mal car je ne m'exprimais plus. Accepter le fait que je ne redessinerais jamais comme avant. Ca fait mal mais ça m'a permit de recentrer mon envie malgré tout, de me dire que même si ce que je fais sera différent aujourd'hui, j'ai envie que le dessin revienne dans ma vie, fin bref ~).

J'avais fait un de mes vieux personnage sur les sims 3.... Et ça m'a remotivé pour le dessiner. Mon âme blessé aussi a finalement réussi à devenir une petite source d'inspiration pour des créations personnelles et je me suis aussi remise au fanart, il n'y a rien de plus chouette que de me détendre en me tapant une bonne barre, où en me prenant la tête sur un truc complexe => j'aime me prendre la tête, c'est mathétatique.

Du coup de fil en aiguille, j'ai fait un dessin, puis deux, puis trois. La fréquence ensuite à augmenter d'elle même et je passe la majeur partie de mon temps libre à faire mes illustrations sur pc. Le tradi m'a trop prise la tête mais récement j'ai eu envie de me remettre au encre, qui sait  Laughing 

En tout cas je garde précieusement les conseils de ce post, ça me servira en période de "cassage de gueule abyssale de confiance en soi"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andariellehime.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anxiolitique pour artiste maudit, thérapie pour ne pas trop se déprecier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anxiolitique pour artiste maudit, thérapie pour ne pas trop se déprecier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'aquarium :: Illustration :: Techniques et matériel-
Sauter vers: